The digital future of the Greater Region

Conférence sur l’incidence de la numérisation sur le marché de l’emploi et la formation
digi
Sur invitation de la présidente du Sommet des exécutifs de la Grande Région, Corinne Cahen, et des ministres Nicolas Schmit et Claude Meisch, une conférence sur l’avenir digital de la Grande Région s’est tenue le 15 novembre 2017 au Lycée Athénée de Luxembourg.

La Grande Région connaîtra avec la révolution digitale de profonds changements tant sur le plan économique que social. L’objectif de cette conférence a été d’aborder les incidences de la numérisation sur le marché de l’emploi et la formation avec les acteurs de la Grande Région. «La Grande Région veut être acteur, devenir une région modèle dans le domaine de la numérisation», a souligné Corinne Cahen, ministre luxembourgeoise à la Grande Région. «Le monde digital par définition ne connaît pas de frontières, d’où la nécessité de coopérer au sein de la Grande Région».

Des acteurs politiques, économiques et académiques de la Grande Région ont eu des échanges sur les nombreux défis posés par la numérisation et les stratégies à développer.

Depuis quelques années, le monde du travail connaît une évolution rapide avec l’essor des nouvelles technologies. Pour Nicolas Schmit, ministre luxembourgeois du Travail, de l’Emploi et de l’Économie solidaire, «la nouvelle économie numérique verra certainement des emplois disparaître et surtout de nombreux emplois se transformer: la formation et la requalification sont au cœur des politiques axées sur le développement des compétences. Notre objectif: ne laisser personne de côté!».

Face à un monde du travail où le changement permanent domine, l’orientation scolaire devient de plus en plus importante. Il importe de renforcer la promotion des technologies et d’adapter la conception des programmes enseignés en informatique.

Les ministres de l’Éducation de la Grande Région ont eu des échanges sur les projets-pilotes pédagogiques et les actions menées dans leur région respective pour préparer au mieux les jeunes au monde du travail de demain. Pour Claude Meisch, ministre luxembourgeois de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, une évidence s’impose: «la société s’est mise au digital, l’école doit s’y mettre aussi».

Encore faut-il trouver les personnes compétentes pour occuper les postes et promouvoir l’entrepreneuriat dans ce nouveau secteur économique. La durabilité du secteur dépend donc aussi de la capacité de développer un vivier de compétences et de ressources humaines.

Au vu des premières initiatives numériques qui existent de part et d’autre de la frontière, les responsables politiques ont tous mis en exergue le développement de synergies et de projets communs dans la Grande Région.

En marge de la conférence, la 3e rencontre scolaire de la Grande Région «Digital Kids» a eu lieu, qui a rassemblé une centaine d’élèves de cinq écoles primaires et qui a été dédiée aux nouvelles technologies numériques. Lors de cette rencontre, les enfants ont pu se projeter dans l’univers numérique de demain en apprenant à manier une imprimante 3D, à programmer un textile «intelligent», à créer des tableaux de lumière et à produire des contenus pour les réseaux sociaux.
  • Mis à jour le 16-11-2017