Les services publics luxembourgeois se préparent au nouveau règlement général sur la protection des données

cnpdbettel

Le 5 octobre 2017, une conférence portant sur la protection des données a été organisée à l’intention de l’administration publique luxembourgeoise au Cercle Cité à Luxembourg. Son objectif central : aider les services publics luxembourgeois à se préparer à la mise en œuvre du nouveau règlement général sur la protection des données, dont l’entrée en vigueur est prévue le 25 mai 2018.

Lors de son discours d’ouverture, le Premier ministre Xavier Bettel a souligné les responsabilités et devoirs des administrations en ce qui concerne la gestion des données dans le nouveau cadre juridique applicable en matière de protection des données. Selon lui, il est nécessaire que l’administration exploite pleinement l’évolution numérique et tire parti des outils permettant une simplification et une accélération des procédures administratives – sans pour autant compromettre leur sécurité. Il a réitéré l’engagement du gouvernement pour la protection des données et le respect de la vie privée et a rappelé le succès de la négociation sur le nouveau règlement général sur la protection des données qui s’est tenue sous la récente présidence luxembourgeoise de l’UE.

Speakerscnpd

Gérard Lommel, commissaire du gouvernement à la protection des banques de données de l’État et hôte de la conférence, a fait part au public de la manière dont les ministères sont accompagnés et soutenus au cours de la transition vers ces nouvelles dispositions.

Giovanni Buttarelli, contrôleur européen de la protection des données, invité international de cet événement, a expliqué le rôle de l’obligation de responsabilité en tant que changement de paradigme introduit dans la nouvelle législation européenne sur la protection des données. Son discours liminaire remarquable a prodigué au public une introduction pertinente à la façon dont les administrations devraient gérer l’obligation de responsabilité en matière de protection des données dans l’administration publique. Ses collègues des services du CEPD ont quant à eux offert un précieux feed-back sur la mise en œuvre pratique de la protection des données au sein de l’administration publique européenne.

La présidente de la Commission nationale de protection des données (CNPD), Tine Larsen, ainsi que d’autres membres de la commission ont mis l’accent sur une série de principes clés englobés par le nouveau règlement et souligné les missions futures de la CNPD.

  • Mis à jour le 06-10-2017